Approche ECHO®
CHUM Notre-Dame
1560, rue Sherbrooke Est
Pavillon Mailloux 5e étage
Montréal (Québec) H2L 4M1


 

  • Facebook Social Icon

Jean-Charles Crombez

Psychanalyste, psychiatre, psychosomaticien

Sans frais : 1 866 524-7018 

Téléphone: 514-413-8777 poste 2-5657

Courriel: info@approche-echo.net

Blog

ECHO : retrouver l’imaginaire avec Alice aux Pays des merveilles

September 2, 2013

 Dans un écrit précédent, nous avions fait allusion au roman de Lewis Caroll : Alice au pays des merveilles. Il s'agissait de la traversée d'un miroir. Cette parabole, nous l'utilisons pour faire comprendre le travail d'Echo. Il s'agit aussi d'une traversée, traversée d'autant plus importante qu'elle permet de passer de l'impossible au possible, de la certitude de l'impossible à la proposition d'un possible. La réalité, nous la définirons comme telle, est cet ensemble de choses assez bien délimitées, assez certaines et vérifiées pour que l'on s'y appuie. On en a perdu souvent l'origine et le parcours de création qui ont abouti à sa définition. Les choses ont une certaine forme, et une chaise est une chaise, enfin on le dit, et cela permet de s'y asseoir. Une preuve est une preuve, et on s'en appuie pour dé- terminer des gestes, ainsi de la chirurgie qui enlève ce qui est jugé inutile ou nuisible. Une maladie est une maladie, et on peut dès lors l'attribuer et la traiter. Une conviction est irréfutable et, telle une foi, elle donnera parfois, on l’a vu, l’obligation de la partager.

 

Le travail sera donc de reconnaître la réalité telle qu'elle est, telle qu'elle est construite, puis de passer dans un état fluide, c'est- à-dire d'en laisser modifier la forme, comme ces montres de Dali qui s'effoirent mollement, comme ces personnages qui se transforment sous les yeux d'Alice. Alors les courants de vie retrouvent leurs voies, dé- bloqués des a priori : on redonne la chance à toutes les réalités de se transformer. Le travail, ce travail intérieur, est simple ; le dispositif qui le soutient pourrait être simple. Mais c'est cette simplicité qui pose justement problème. Car la réalité est aussi une forme de certitude qui nous certifie, à laquelle nous nous identifions. Pour reprendre l'expression populaire, on y tient comme à la prunelle de nos yeux. C'est pour cela que tant de techniques naissent et existent qui rivalisent de principes et de précisions : rendre le parcours compliqué pour le rendre plus supportable. Mais le parcours peut être plus simple : entrer en écho.

 

 

 

Please reload

En vedette

Jouer pour vivre

February 12, 2016

1/3
Please reload

Archives
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon